Les personnages #1 Brandon Sanderson

Par Quentin

Voici la suite de nos notes sur le cours d’écriture de fiction de Brandon Sanderson. Cette fois-ci, nous parlons des personnages.

Les quatre cercles présentés la semaine dernière.

Parmi les 3 composantes d’une histoire, la plus importante selon Sanderson est les personnages. Plusieurs livres tiennent avec une intrigue moyenne et/ou une situation moyenne s’ils ont des personnages vraiment réussis. L’inverse n’est pas vrai.

Dans le même sens, on entend souvent parler du Hook. C’est à dire le crochet qui vous agrippe quand vous commencez une histoire ou finissez un épisode. Ce hook est censé vous inciter à continuer à lire, à regarder ou à écouter. Plutôt qu’utiliser un crochet, présenter des personnages intéressant est un excellent moyen de retenir le lecteur.

Sanderson donne ensuite un exemple simple :

SEXE SEXE SEXE. Maintenant que j’ai votre attention, nous allons parler des relations raciales dans les années 50.

A ne pas reproduire.

Il s’agit d’une entrée en matière déplorable. Il faut réussir à présenter au lecteur un aperçu des émotions et des sujets que le texte va aborder. Ceci s’intitule : “faire des promesses”.

Qu’est ce qui rend un personnage intéressant ?

  • Il fait des “choses cool”
  • Le conflit interne
  • Ses relations
  • Son entourage
  • Il contraste avec les stéréotypes
  • Il me rappelle moi
  • Il est proactif
  • Il fait des erreurs
  • Il a un passé
  • Il est interconnecté

Pour revenir à notre dernier exemple de cuisinier vs chef, il est intéressant de regarder cette liste et de se demander 1- comment faire pour créer un personnage intéressant et 2- pourquoi faut-il faire cela ?

Sanderson distingue deux idées derrière l’appréciation des personnages. Le personnage classique, et le superman.

Nous pouvons chercher à rendre nos protagonistes sympathiques ou compréhensibles. Ainsi, nous nous identifions à eux et à leurs conflits. L’autre solution consiste à les rendre hyper compétents. Un exemple de ce modèle est la série Sherlock. Le protagoniste est fondamentalement détestable, mais extrêmement compétent. En échange, son équipier Watson est très classique, pour contre balancer le duo.

La prochaine fois, nous continuerons notre étude des notes de Brandon Sanderson, avec la présentation de son système de création de personnage.

A plus (: